Conseil de l’IDESUF du 18 juin 2007

Compte rendu du Conseil scientifique et de gestion de l’IDESUF   qui s’est réuni le lundi 18 juin 2007.

Étaient présents : MM. les professeurs du BOIS de GAUDUSSON, BLANCHETON, BLEOU, DUBOS, FALL, HIRIGOYEN, LACHAUD, MVE ONDO, N’DIAYE, NGBO AKE, POUGOUE, RANJEVA, SALL, SANA CHAILLE DE NERE, THERON, WICKER, M. ASSIE.

Étaient absents, excusés ou représentés : Mesdames GENDREAU-MASSALOUX et BENOIT ROHMER, MM. les professeurs LABORDE et KOMBOU.

L’ordre du jour a permis :

I – La diffusion d’informations sur les dispositions prises pour l’organisation de la préparation de Bordeaux.

II - Un tour de table sur : le Réseau des Conférences d’Agrégation du CAMES   mis en place en décembre 2006.

Il a notamment été fait le point sur la mise en place du tutorat et les améliorations à apporter. Si une rémunération directe des correspondants scientifiques ne peut être assurée compte tenu des crédits, il a été suggéré, avec l’accord de la CIFDUF   et l’aide des bureaux régionaux de l’AUF   que les correspondants puissent accéder prioritairement aux campus numériques de l’AUF et bénéficier de conditions avantageuses de consultation des sites et bases de données. Il est aussi envisagé des facilités d’accès aux candidats. Il a été aussi admis qu’une priorité serait donnée aux correspondants scientifiques pour animer des conférences d’agrégation dans le cadre du réseau. Il est convenu que le réseau pourra financer des déplacements, essentiellement ceux des stagiaires, et selon les crédits disponibles, et quelques déplacements d’enseignants par priorité Sud-Sud.

III – Une étude approfondie de la question de la sélection des candidats aux concours :

Des discussions approfondies qui ont porté sur cette délicate question, il ressort :

1/ que cette sélection est préconisée par le Conseil des ministres du Cames et que des universités (au moins une) l’ont mises en œuvre pour le prochain concours ;

2/ que cette sélection est délicate à mettre en œuvre en raison de la difficulté de dégager des critères objectifs écartant tout risque d’arbitraire. C’est la raison pour laquelle tous les participants à la réunion ont insisté sur la nécessité de donner aux universités, seules compétentes, quelques orientations de principes concernant essentiellement la méthode et la procédure que devraient respecter les universités.

3/ que, dans ce sens, cette sélection devrait à tout le moins respecter les règles suivantes découlant des principes fondamentaux et des libertés universitaires suivantes :

  • information à l’avance des candidats des modalités de sélection,
  • désignation d’une commission pour examiner collégialement les dossiers,
  • composition de l’organe de sélection par les seuls universitaires comprenant nécessairement des spécialistes de la discipline du candidat,
  • motivation des décisions de refus,
  • organisation des voies de recours.

Le Secrétaire Général du Cames s’engage à inscrire ces éléments d’organisation de la sélection à l’ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil consultatif général du CAMES.

Fait à Pessac, le 19 juin 2007Signature Jean du Bois de Gaudusson


Jean du Bois de Gaudusson
Premier directeur de l’IDESUF
Coordonnateur du réseau RECAC, Professeur Emérite
Fondateur et premier directeur du CERDRADI, équipe de recherche du GRECCAP
Université Montesquieu - Bordeaux IV